jeudi 4 novembre 2010

La série à voir: Misfits





Encore une fois LA baffe télévisuelle fun du moment nous vient d'Outre Manche. Elle s'appelle Misfits et couvrez les oreilles de vos bambins (et leurs yeux aussi) parce que ça parle mal là dedans.

6 ados se rencontrent lors d'une semaine de Travaux d'Intérêt Généraux. Six petites frappes donc, délinquants en devenir que le système Britannique a mis à l'amende. Lors du premier boulot en extérieur, à savoir repeindre des bancs près de la flotte, un orage étrange se pointe à l'horizon. D'une puissance surnaturelle, le ciel se met à cracher des grêlons de la taille d'un frigo top sur les voitures et probablement sur les gens. Nos anti-héros vont essayer de se rentrer au centre sain et sauf...mais avant d'arriver à ouvrir la porte du local, un orage les frappe tous.



A la surprise de chacun, personne n'est blessé. Sonnés tout au plus. Mais c'est là que les ennuis commencent. Nos délinquants se mettent à développer des super-pouvoirs.

A ce moment là, tout producteur américain aurait fait de nos personnages principaux de gentil défenseurs de la veuve et l'orphelin. Misfits non. Les craignos restent craignos. Ce n'est pas parce que je me découvre des pouvoirs que je vais me ranger d'un côté ou de l'autre du manichéisme. Des ados à problème avec des super-pouvoirs, bein ça reste des ados à problème.



En somme, ce que Misfits est, c'est ce que Heroes nous avait promis sans y arriver. Une série inspirée de l'univers comics qui ne renierait pas l'humanité de ses personnages. Et cerise sur le gateau, c'est techniquement et artistiquement réussi.

Pas de compromis, pas d'hésitations, Misfits parle de cul, de violence, de misère sociale sous couvert de nous raconter quelque chose de fictionnel. Bref, une véritable utilisation du genre fantastique et surtout, du genre comics telle qu'on devrait en voir plus souvent. En plus d'être bien écrite, Misfits se paie le luxe d'un casting de petits jeunes particulièrement brillants, chacun donnant une profondeur et un bagage émotionnel à son personnage, maillon essentiel pour que le public s'attache.


Créée et diffusée sur E4, chaîne musicale pour les jeunes, la série s'offre de plus une bande son qui claque bien sa mémé. Et comble du bonheur, la saison 2 commence dans 1 semaine... Bein oui, on est aussi à la page sur Labouata :)

PS: Ne lisez pas trop de trucs sur la série, il y a un bon gros spoiler qui finit la saison 1 et ouvre la saison 2 et les fans adorent en parler... Bien évidemment, ici, pas de ça entre nous, les articles Labouata sont "Major-Spoiler-Free"...


2 commentaires:

Anonyme a dit…

Oh Yeah! MERCI

Aubierge a dit…

Pico ! Sa fais longtemps et me faufilant de blog en blog a la recherche de petits dessins cool, je me suis dit tiens pourquoi ne pas allez voir Pico. Donc voila ^^'
Bref rien de spéciale a te dire a par bonjour et que cette série étais vachement bien dans les 2 premières saisons. je trouve que dans la 3, ils ont bien sût gérer le départ de Nathan. Le nouveaux persos était cool, mais il sont grave déconné avec les pouvoirs des autres personages, et tout simplement le scénario des épisodes de moins en moins funk.

Bref ! <3

Related Posts with Thumbnails