mardi 23 juin 2009

News en speed: Avatar, le film.

Il y a quelques temps de ça, je déclâmais mon amour pour la série animée Avatar, splendidement réalisée (d'ailleurs le réal et la moitié de l'équipe sont depuis passés à Star Wars: The Clone Wars, toute aussi bonne série).

Et bien voici pas, mes Chers Lecteurs, qu'un dénommé Night Shyamalan a décidé de plaquer tout ses projets pour en réaliser l'adaptation cinématographique live. Oui oui, avec de vrais acteurs et tout. Et oui oui, pour ceux qui se demandent, c'est bien le réal de "Le Sixième Sens", de "Incassable" et "Le Village" qui se charge donc des aventures de Aang, le dernier Maître de l'Air des Quatres Nations.

Si quelques images traînaient sur le net, on a eu aujourd'hui, l'immense bonheur d'apercevoir un teaser.... que voilà....(et oui, jsuis comme ça sur Labouata, ça m'fait plaisir):


mardi 9 juin 2009

"Home" de Yann Arthus-Bertrand - Le dictat de l'émotion


"Home" me dérange. Non, ce n'est pas parce que je ne croirai pas en son message, particulièrement évident et crucial. "Home" est un film utile. "Home" est de plus un film à la photographie magnifique (c'est le moins qu'on puisse attendre d'un photographe aussi talentueux que Yann Arthus-Bertrand).




Alors qu'est-ce qui coince? Yann Arthus-Bertrand lui-même. J'ai toujours apprécié le travail incroyable du bonhomme, sa précision dans le cadrage, son sens de la photographie et les défis techniques qu'il réalise à chaque clichés.

Mais cette condescendance dans le ton... La voix off illustrant le film, celle du réalisateur lui-même, présente sur la totalité des 90 minutes du documentaire, ne cesse de s'esbaubir du "miracle" de la création et de s'indigner mollement sur le fait que "tout s'accélère".

Cette même voix, pourtant pas inintéressante dans son discours de fond, ouvre le film en me tutoyant, directement, genre jsuis son pote et tout. Mauvais départ pour moi. Bein ouais Yann, jvais trop me sentir coupable vu que tu me tutoie.

Par contre pose pas tes pieds sur ma table quand tu fais des photos, ça m'dérange.

Home est fait avec les tripes, c'est vrai, mais sans le respect du spectateur. Yann Arthus-Bertrand voulait choquer les consciences mais son manque de politesse et de professionnalisme dans le rendu final donne l'impression d'avoir un baboss 68'ard collé aux baskets expliquant au spectateur qu'il "faut pas saloper la planête mec, c'est mauvais pour ton karma".

C'en est presque rebutant, et c'est dommage tant le propos est important. Pour vous dire, si "Home" était une initiative intéressante, et même une initiative exemplaire, (voir les modes de diffusions multiples, gratuits et simultanés qu'enfin Europa Corp décide de maîtriser - Youtube, DailyMotion, Torrent) elle finit par m'ennuyer à force de trop de bonne conscience.


Je continue donc le film pour les images, parcequ'elles tuent, mais vous conseille de couper le son et de vous caler un beau Stravinsky dessus.


A ceux qui veulent une expérience semblable, mais sans le côté bien pensant, procurez vous la trilogie Qatsi de Godfrey Reggio. Le principe y est simple et admirable au vu du défi: pas de voix off, pas de personnage, des images et de la zique, (et du Philip Glass, s'il vous plaît) et là, pas besoin de tirer les violons, ça marche.


Je vous conseille aussi l'excellente critique de SuperNo sur son blog, démontrant la vatuité de la prise de position du réalisateur avec beaucoup d'exemples clairs et vérifiables.

lundi 8 juin 2009

Monkey Island Special Edition et Tales of Monkey Island!

Hyeho Marins d'eau douce! Voici le captain Guybrush Threepwood qui repointe le bout de son nez!





C'est officiel, après nous avoir abandonné pendant 9 longues années, la saga Monkey Island refait surface. Alors que Lucasarts ressort une version améliorée du tout premier opus (avec l'accord de Ron Gilbert, créateur du premier et Armato, voix de Guybrush dans les épisodes suivants), Tell Tales, déjà connue pour avoir reprit le flambeau Sam And Max nous pond Tales of Monkey Island, 5 ème opus de la franchise, découpé en épisode.




Jeu d'aventure mythique, Monkey Island brillait de son inventivité délirante, de son humour à la Monty Python, complêtement absurde et parfois très cru et d'une bande son inoubliable. C'est aussi celui qui a ouvert la voie à tout un tas d'autre titre classique du Jeu Vidéo scénarisé.

dimanche 7 juin 2009

Comme quoi "A.I." est un flime de tapettes

C'est L'E3 en ce moment. Les plus grands noms du jeu vidéo dévoilent leurs toutes dernières innovations en matière de technologies et de nouveaux titres. Et dans tout ce fratras de publicités, une tête sort encore du lot.

Je n'ai pas l'habitude de dire du bien de Microsoft, si ce n'est pour un point, leur matériel. Ce sont de vrais billes en logiciel, mais leurs accessoires et manettes de jeu ont toujours été impeccables.



L'année dernière, il nous avait été présenté Surface, sorte de table basse tactile à la sauce iPhone, qui reconnaissait les objets que l'on lui posait dessus et nous affichait des infos en fonction de ce qu'ils étaient.


Cette année, c'est du côté de la Xbox360 qu'il va falloir regarder. Surement inspirés par l'expérience de jeu Wii, Microsoft combine aujourd'hui ce que tout les autres ont fait de meilleur. De la reconnaissance faciale des ordinateurs portables, de la reconnaissance vocale des logiciels de dictée, de la spatialisation et de l'intelligence artificielle, le prochain bébé de chez Microsoft est Natal Project.

J'avoue, j'ai eu un peu de mal à y croire, mais si la démonstration avec le petit garçon virtuel Milo est sûrement rédigée pour se dérouler sans accroc, toutes les technologies employées sont crédibles et existantes dans nos foyers.



Milo est prévu pour apprendre du vocabulaire, réagir au ton de voix, reconnaître les gens qui passent devant la télé..., combinez le en plus avec un accès internet et il sera capable de vous renseigner sur n'importe quel sujet existant ou non.

Nous voilà de plein pied dans la SF que nous avions dépeinte il y a une cinquantaine d'années et je ne peux m'empêcher de penser: Microsoft, prochain Skynet? Va-t-il falloir législativement commencer à penser à l'émergence de nouvelle forme de vie?

mercredi 3 juin 2009

Related Posts with Thumbnails