vendredi 26 décembre 2008

Oui, je bosse aussi à Noël: Moyenne Gamme - Norha


Moyenne gamme from bgood on Vimeo.


Réalisé par Jonathan Hernandez dans le cadre de l'IDEM, ce petit clip a été tourné par plusieurs petites mains, dont votre hôte! Et comme le sieur Hernandez a l'âme généreuse, il me permet de vous faire ce cadeau.

Si la zique vous plait, sachez qu'elle est le travail remarquable du groupe Norha, méchante petite balle Perpignanaise à suivre. Norha, ça rocke assez violemment sur scène et c'est bon...

Sinon Joyeux Noël à tous!

mercredi 10 décembre 2008

La série à voir: True Blood - Le cas HBO

Louisiane, de nos jours. Voilà deux ans que les vampires sont sortis de leur anonymat. Depuis que les japonais ont inventés un sang synthétique, ces derniers n'ont plus besoin de mordre qui que ce soit.

Mais si l'humanité en vient déjà à reconnaître leur existence légale, certaines petites bourgades n'ont pas encore eu de franc contact avec les suceurs de sang. D'ailleurs c'est qu'on les détesterai presque. Après tout, leurs différences restent toujours présentes, rédemption ou pas. Et de plus, est-ce que tous ont fait vœux de rédemption?


Sookie, jeune serveuse du bar local de Bon Temps (c'est le nom du bled où l'histoire se déroule) ne se pose même pas la question. Si un être tel qu'on en voit partout dans les talk-show ou les émissions de télé réalité d'aujourd'hui franchit la porte de son lieu de travail, ce serait un jour fabuleux. Elle qui, malgré sa belle frimousse, n'a jamais eu de petit copain se réjouirait volontiers de faire connaissance avec un vampire.

Il faut dire que Sookie a un don qui l'a empêchée de tenir une relation plus de quelques heures. Sookie lit dans les pensées des gens, sans même le vouloir. Elle entend constamment le flot ininterrompu d'inepties et de secrets que portent chacune des personnes de son entourage.


L'histoire commence donc lorsqu'un vampire vient commander à son bar. Alors qu'elle entend deux clients "parler" de le capturer pour lui voler son sang qu'on dit avoir des propriétés hallucinante et aphrodisiaque puissantes, Sookie se met en tête de le protéger.


Que dire sur True Blood. C'est une production HBO. Comme toutes les production HBO, c'est tout simplement parfait. Si, pour le coup, on a limité la taille des décors, les moyens se retrouvent dans une réalisation impeccable, des effets spéciaux d'un gore parfaitement maîtrisé et un casting au poil.


Le Cas HBO


De plus cette série a toutes ses chances pour perdurer. Je m'explique, le gros soucis avec les séries HBO, ce sont les moyens mis à disposition. A la préproduction, HBO se démarque des autres chaînes de productions en envoyant le paquet sur les moyens.

Chacune des séries HBO est un investissement (on se souviendra des dantesques Rome, Carnivàle, Band of Brothers ou Deadwood). Mais la contrepartie, c'est que si en général, on vise et touche l'excellence, la crème de la série télévisée, les producteurs eux mêmes se mettent facilement à paniquer lorsqu'un épisode fait une moins bonne audience que le précédent. Le résultat, c'est tout un tas de série désormais cultes stoppées net en plein milieu de l'intrigue (Carnivàle, Deadwood et Rome suffisent à montrer l'exemple).


Alors quelle solution a-t-on (enfin) trouvé chez HBO? Tenter le format anglais. Alors que de nos jours, la plus part des séries partent avec une première saison de 22 épisodes en moyenne, True Blood ne compte que 12 épisodes pour son démarrage.

Est-ce un mal? Pas vraiment non. 12 épisode, c'est ce qu'il faut pour poser correctement les personnages, développer un intrigue, la clôre et lancer les bases d'un nouvel univers à la fois glauque, merveilleux et touchant. Car les épisodes allant, on y verrait presque une ambiance Twin Peaksienne pointer le bout de son nez, délire lynchien mis à part. Et ça donne envie d'en savoir plus.


True Blood est une série définitivement à voir (pas par tous, je conseillerai presque un interdit aux moins de 16 ans, les vampires et leurs univers n'ont absolument rien de drôle) car elle est osée, complexe, pertinente et particulièrement cohérente...



Pour vous donner le ton, le générique qui, comme à l'accoutumée chez HBO, est un ovni.

Travail de Groupe

Crise de nerfs appliquée en ce moment. Heureusement les Astier sont là pour exprimer ce qui bout au fond de mon coeur.


Related Posts with Thumbnails