samedi 30 septembre 2006

vendredi 29 septembre 2006

Labouata Playlist est ouverte! (EDIT)

Enfin, joie, bonheur et débordements de plaisirs et découvertes sonores et musicales sur ce blog trop peu multimédia. C'est encore en bêta mais voilà ce qu'on peut trouver là dessus.

Voici donc les sélectionnés pour ce mois-ci:

Battlestar Galactica (saison 2) - Allegro
Björk - Army Of Me (Reinterpreted By Grisby)
Bubar the Cook - Glitch Chipop
Dave Brubeck - Take Five
David Bowie - Oh! You Pretty Things
Gran Popo Football Club - Men are not nice guys
Jet - Are You Gonna Be My Girl?
Les Fils de Teuhpu feat. Svinkels - La kermesse
Loco Locass - Langage-toi
Maceo Parker - I Got You ( I Feel Good )
Mr Bungle - Ars Moriendi
Peeping Tom - Mojo
Puppetmastaz - Pet sound (Platinium selecta mix)
The Who - My Generation
Truculent - Trucul
Wolfmother - Love Train
Wolfunkind - J'y vois comme Starsky, j'y vois qu'Hutch

Pour la faire fonctionner, c'est sur la page d'acceuil à droite juste avant mes liens.

Le truc va évoluer d'ici peu mais en attendant ça fonctionne!!!

Bonne écoute et à plus!

"Bein dis donc ca a été rapide". Deux morceaux rajoutés:

Queen - Bohemian Rhapsody
Stupeflip - 35 Animaux Morts

Et un ordre de lecture! Sérieux, c'était un peu le bordel, maintenant ça s'enchaine un peu mieux...

mardi 26 septembre 2006

Joyeux anniversaire!!!

Bein voilà, il me démangeait depuis ce matin je peux enfin le poster puisque tu l'as reçu!


Voilà une illustration pour le perso de Mlle Koz Kirath. Si vous n'êtes pas encore allé sur son blog, je vous le conseille vivement. Voilà un journal de bord d'une campagne de JDR (Jeu De Rôle, bande d'ignares, encore....) très détaillé, passionnant et bien drôle aussi.


Bisoux ma grande et à bientôt!

Mathias By Night!


vendredi 22 septembre 2006

Matias!

Trois planche de plus:





Et un petit bonus!

mercredi 20 septembre 2006

Le Space Opera ne restera pas Funky!

Aaaah bein oui ça alors!

Non mais, depuis le temps j'ai oublié de vous parler d'une série magnifique qui n'est pas encore popagée au grand public Français (si ce n'est en coffret DVD horriblement inaccessible):


Alors forcément, pour certains ça rappelle méchamment cette série stupide, old school, très kitschouille et méchamment calée dans la vague Star Warsienne au rabais. Ce truc avec des robots (gars en costume "funky" se faisant passer pour des intelligence artificielle) et des types en fourrure leur tirant dessus dans des couloirs en carton.

Ca, en fait:



Mais la série a fait du chemin. Aujourd'hui on est plutôt dans ce style là:



Bon, petit retour en arrière (petit, partez pas, ça sera pas chiant, promis).

A la sortie de Star Wars au cinéma (le premier, 1977 bande d'incultes juvéniles), les studios télés se disent: "Wha! Sa mère comment ça tabasse sa race! J'veux le même truc qui claque pour ma chaîne! Voyons voir si un clampin m'a déjà proposé un scénar' irréalisable du genre...où est ma corbeille à papier?". Et effectivement, un clampin a rédigé un scénar de science-fiction pour une série qu'on pourrait tirer vers du StarWars pas cher.

Oki, l'auteur vient, on lui demande son avis, scénar': les humains se voient balayés par une intelligence artificielle qu'ils ont créés 50 ans auparavent et qu'ils avaient boutés hors de leurs colonies. Les robots donc, reviennent et sont pas très content parcequ'on les considère comme des machines, et pas comme des personnes. Bref, les humains survivants aux attaques décident donc de repartir vers une planète mythique et oubliée de tous, la Terre.

Jusque là tout va bien. Mais les studios font un truc du genre : "Wéwé. Mais c'est fabuleux tout ça! Allez dégage, on travaille". L'auteur sort donc de la salle avec le poing rageur sous l'indifférence générale. Qu'on se penche un peu sur lui et on peut l'entendre bougonner: "mouhaha pauvres fous, viendra un jour où je me vengerai, je vous foutrai une branlée mauvaise, gnark gnark gnark" suivi d'un long sanglot.

La série devient ce que l'on connait donc aujourd'hui.

C'est à dire ça:

Oui c'est moche. Surtout qu'au final, le scénar devient merdeux, lorgne sur Starwars sans en atteindre vraiment le fond (ni la forme).

25 ans plus tard, les chaînes télés fleurissent sur le cable comme la peste à Perpignan au Moyen-âge. Et vient donc une chaîne particulière, juste naissante et pourtant pleine d'idées: Sci-Fi channel. Le truc, c'est donc de diffuser tout élément de science-fiction et donner aux fanas du genre pleine satisfaction. Vu que cette chaîne reste contrôlée par des passionnés, certains ressortent du grenier l'idée originale de BattleStar Galactica.

"Ce serait génial si on refaisait la série telle que l'auteur la voulait, ça a été du gachis, on est sûr que ça ferait quelque chose de sympa". Le directeur hésite mais se dit: "Boh, c'est les mêmes jeunes cons qui regardent ma chaîne et qui la font alors bon, pourquoi pas réaliser leur fantasme. Aaah pauvres plébiciens, voici des deniers, amusez vous sur 4 épisodes si ça vous fait plaisir".

Les ptits jeunes en questions retrouvent donc l'auteur ("Mouhaha pauvres fous, je vous l'avais dit, me revoilà"), montent un remake etonnant avec trois fois rien, la mini-série sera donc le pilote de ce qui est à l'heure actuelle, une série de trois saisons étonnante, sans concessions, intelligente et spectaculaire et aussi, la pierre angulaire de la chaîne ci-dessus nommée.

Et voilà où on en est: j'en suis presque à renier Starwars pour BSG et je vous conseille fortement de vous mater ça.

Juste un conseil, n'oubliez pas que la série (saison 1) est proposée sans le pilote. Pilote considéré comme un film à part alors que toute l'histoire démarre sur ses 4 heures. N'oubliez pas donc le pilote, il est crucial!

Voilà, quelques photos pour vous mettre en bouche:




lundi 18 septembre 2006

Lettre ouverte du Docteur Pico, presque musicologue à ses heures perdues

Harmonieuses Vibrations

Un truc que je me demande depuis pas mal de temps : pourquoi la musique nous touche autant ?
En général tout le monde s'accorde à dire (ca tomber bien lol) que la musique le touche plus ou moins, qu'il l'adore ou qu'il l'apprécie simplement, voire déteste, le dérange etc ...
Pourquoi ?.. oui, comment ca se fait que la multitude de vibrations sonores qui nous parvient aux oreilles nous parait harmonieuse et si délicieuse (je ne parle pas du cas ou c'ets affreux et complètement inaudible, là c pas de la musique, ca s'apelle du bruit :p)
Dans pas mal de domaine je trouve que les goûts et sensibilités sont utiles (le goût pour manger, la beauté pour la séduction et la survie de l'espèce, les sensations egalement ... etc) mais la musique ?.. o_o
En tout cas je m'en fiche de pas savoir trouver la réponse (peutêtre y en a t'il une, explication ; si tel est le cas, je serais bien redevable à celui qui est au courant :) !) qu'importe l'utilité, moi ca me sert à avoir le moral, à avoir du plaisir tout simplement et à aimer la vie.. ou à "ressentir" mieux si ca ne va pas, au choix ..
Je mets de temps en temps ma radio blog à jour, avec mes chansons coup de coeur, et mes listes de lectures d'ici aussi (cf la liste sur le coté de ce blog), je bouge des trucs, j'en ajoute etc ... mes ptites passions du moments, mes grandes de longtemps, ou pour longtemps. Mes chansons préférées et mes artistes préférés ont droit à leur liste individuelle, sinon je mets le reste dans la liste "Divers", à laquelle il faudrait peutêtre donner un nom plus attrayant car pas moins intéressante non plus ! ^^
Ca recommence j'ai envie d'apprendre de nouveaux morceaux au piano ! Ben oui, mais je vais plus l'avoir sous la main quand je vais déménager ! tant pis ^^ j'aurais qu'à m'y mettre quand je reviendrai de temps en temps (chez mes parents).
Ah oui, j'ai repris le chant dans une chorale, les chants ont l'air beau, chouettes, intéressants, divertissants ... c'ets super ! :)
j'aime cette ambiance ou les voix s'accordent (au bout de quelques répétitions !), chantent ensemble, s'expriment, se libèrent ..
puis ca va peutêtre me redonner un peu de confiance en moi, partager ca avec les autres, travailler et passer du bon temps ensemble, organiser les concerts et tout..
ouaiy maintenant moi je dis vivement Vendredi (jour de répèt') !




Chère Mambba,

Grand musicophage que je suis, je n'ai malheureusement pas de réponse à te donner sur le pourquoi d'une sensibilité humaine à une musique. Ceci étant, j'ai quand même une anecdote interressante sur le sujet. Ou deux en fait.

La première commence tout simplement avant ma naissance. Encore dans le bidou de ma mère, je suis trimballé malgré moi dans un concert de Peter Gabriel (LE Peter). Ma mère, un peu casse-cou se dit que "bon, les sons d'un concert font pas de mal à un bout de chou (oui c'est moi alors j'en profites pour me dorer l'égo) pas encore né. De toutes façons il est encore dedans, c'est pas comme si ses tympans fragiles allaient exploser". Et le concert commence. Mon père, alors en plein dans les années 80 portait une canadienne épaisse et pour tout dire, c'est lui qui a trainé ma mère au concert (lequel était le plus inconscient, on se demande)... Alors que les basses s'amplifie, ma mère sent alors quelques douleurs dans le ventre, je cogne violemment de l'interieur. Paniquée, elle demande à mon père sa canadienne (oui, le détail était important à l'histoire). Elle pose la dite canadienne sur son ventre pour atténuer le son, le morceau se calme...pas moi. J'entends plus les sons et je retape encore plus violemment pour qu'on enlève cet obstacle à mon plaisir musical. J'étais déjà "à fond" comme on dit.

Deuxième, je ramène il y a 1 an de ça la discographie complète de Jethro Tull, Led Zeppelin, Beatles, Pink Floyd, et Raoul Petite à mon père:
-Regarde ce que j'ai découvert, c'est énorme comme zique, tu connaissais Grateful Dead aussi ? dis-je.
-Ah bein oui. Tiens, c'est marrant, c'est exactement la collection que j'avais quand t'es né. J'ai dû la vendre pour t'acheter du lait.
-Ah. (dépité le fils).
-En fait t'écoutais ça quand tu crapahutais sur la moquette du salon. Ta mère supportait d'ailleurs mal l'idée que j'écoutes ça à fond avec toi aussi petit. Elle doit être verte de te voir ramener ça maintenant, hihihi...m'enfin.
-...Mon préféré pour le moment, c'est "Wish You were here" des Pink Floyd. J'adore le morceau acoustique éponyme.
-Je te le jouais à la guitare après avoir vendu mes disques, c'est marrant.
-...mouais... .

Bref, j'ai pas d'explication mais je pense que rien n'est dû au hasard sur ce point. J'ai écouté Genesis et Peter Gabriel jusqu'à mes 10 ans (ce qui est assez étrange, normalement, Peter Gabriel c'est pas des masses accessibles aux enfants) et après des années, je suis remonté aux sources des 'ziques que j'écoutais pour retomber sur la discothèque de mon père...en la complétant aujourd'hui. La sensibilité musicale à mon avis c'est un truc qui s'éduque.

Et c'est pour ça que je pose un petit bémol à ton post. Effectivement on écoute surtout pour le plaisir mais là dedans, il y a des trucs qui s'apprennent. Avant tout une mélodie, c'est un plaisir intellectuel. Sinon effectivement ca devient "makina" et je t'envoie des ondes dans le thorax pour faire passer tes ecsta avec ta bière (ce qui peut être une expérience aussi, mais bon, ça reste super limité quand même).

Exemple typique: j'ai récemment découvert un artiste devant lequel je me prosterne et que je loue chaque jour: Mike Patton. Alors bon, oui, beaucoup le connaissent pour ses gueulantes dans Faith No More, mais le monsieur a fait du chemin. Jazz expérimental, Métal bordélique et essais vocaux. Si tu peux, trouve toi du "Fantomas". Ma première réaction, ca a été: "Non mais Flo c'est quoi ce truc, arrête moi ce bruit, c'est inaudible". Finalement il m'a prété son disque pour que je captes pourquoi lui l'écoutais en boucle en bavant. J'ai mis deux semaine avant de comprendre la zique et à l'apprécier. Là on touche du doigt une déconstruction mélodique et rythmique qui frise le walhalla. En fait tout se passe dans la rythmique installée.

Cette musique, qui en déconcerte, irrite, voire dégoute certains m'est pourtant jouissive. Et j'ai conscience que cela n'a rien à voir avec du simple plaisir mélodique. C'est carrément intellectuel. D'où mon cheminement de pensée. Si j'apprecie ça et que c'est intellectuel, c'est que le reste doit au moins l'être en partie. Si toutes la zique que j'ai aimé depuis mon enfance est témoin d'une évolution particulière de ma mentalité, c'est que cela a forcément un lien avec mon potentiel d'intellectualisation. Donc c'est de l'acquis, pas de l'inné. On apprends à aimer une zique, et elle n'a quelque chose de plaisant que si elle nous surprend sur ce point. (d'où encore une fois, mon dégout du R'n'B mielleux actuel, du rock navrant pour adolescent dépressif, où de la chanson poético-sociale bramée par un adolescent si ca se trouve lui aussi dépressif mais tellement séduisant; rien de surprenant dans les constructions rythmiques, dans les paroles ou dans le style employé).

En gros donc, je suis d'accord sur le fait que cela paraît inné, et pour cause, personne de qualifié ou de passionné pour de vrai ne nous enseigne à écouter de la musique (passons sur les clichés des profs de collège qui pensent que la musique s'arrête au mieux aux Beatles au pire à Mozart). On reste donc avec des oreilles qui pensent trouver là une source inné de plaisir. Ce qui est confirmé par nombre de gens, même des professionels du son alors qu'en fait tout est dans l'éducation, le milieu social, l'humeur, etc etc.

Si personne ne nous a appris à aimer du Mozart, où si l'on a pas eu les conditions nécessaires à son écoute, on va pas vers lui (viens vers Mozart mon amie :) ).

Docteurement vôtre,
El Pico!

Related Posts with Thumbnails